2019 (provisoire)

2018

2017

2016



Section Marche - Sorties 2020


SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 21 FÉVRIER 2020

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

   Pour ce vendredi, marche pique-nique au départ de Belleroche, boucle dénommée "le mont Pinay", de longueur moyenne, mais avec de forts dénivelés.

 Aux environs de dix heures, nous sommes cinq à entamer le premier dénivelé pour nous mettre en jambes. Dénivelé qui nous mène aux petits Echarmeaux.

De là, un répit sur le plat avant de prendre une deuxième côte. Arrivés sur le plateau, au lieu-dit Montjoly, nous empruntons le GR7, également chemin de Compostelle, sur les crêtes, dans le bois du Perron jusqu'au col des Aillets.

Puis une montée très pénible dans les ornières marécageuses laissées par les roues des engins de déboisement, et ce jusqu'au col des Escorbans.

 A ce point, le plus dur de la marche est accompli, maintenant débute de la "promenade pour convalescents" en longeant les flancs du mont Pinay.

 Au lieu-dit " les gouttes Sanérat", nous pratiquons le miam  (restauration.).

Pour digérer, nous avalons les derniers kilomètres en enjambant la voie ferrée

Paray-le-Monial - Lyon au bas de Belleroche.

Le parcours s'achève au bar du village, très accueillant, où l'aimable bistrotière nous offre des crêpes !

 

B P

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 14 FÉVRIER 2020

Ce vendredi, ciel bien couvert et pluvieux le matin, mais la fenêtre "sans pluie" s'est ouverte encore une fois pour la marche hebdomadaire.

Départ de la Bénisson-Dieu, plus exactement par la rue Bernard de Clairveau (qui a été, à son époque, chef de meute des cisterciens!), mais qui, dit-on, n'était pas du genre à distribuer des caramels à ses ouailles après ses prêches.

Au sortir du village, nous entamons une montée dans le bois Culé pour une boucle qui nous fait redescendre vers la Bénisson-Dieu, mais en passant cette fois devant un très ancien autochtone du coin: l'antracothérium que même les plus anciens marcheurs ne se rappellent pas avoir croisé.

Ensuite nous repartons pour une deuxième boucle opposée à la première, en passant par le chemin de Montaudry, enjambons la Teysonne, puis remontons à travers la forêt, où le sol est souvent boueux, mais recouvert de feuilles mortes, ce qui permet d'éviter les glissades! Le temps est doux, comparable à celui du mois d'avril avec des pousses en début de floraison, qui ne peuvent pas respecter la trêve hivernale. Dans une propriété, cinq magnifiques oies nous font un bel accueil.

La marche se termine assez rapidement après neuf kilomètres, car nos gentils marcheurs vont assister au rituel du soufflage de bougies d'anniversaire de deux d'entre eux

B P.

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 7 FÉVRIER 2020

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

07-02 : Pouilly-sous-Charlieu

Pouilly encore, mais l'origine de ce nom n'a plus de secret pour nous et la proximité de Charlieu explique le reste ! Le circuit 28 du Pays de Charlieu-Belmont de la Loire, « entre Loire et campagne » commence sous le pont qui conduit à Briennon, dans un lieu élégamment nommé « cul du Sornin ». De là, un sentier herbu et aujourd'hui glaiseux et fort glissant permet de remonter le cours de la Loire le lond de la berge. Courant fort, eaux scintillant au soleil, traces d'une crue récente. Traces aussi du travail des castors. Des ponts, plusieurs ponts, sur des bras de la rivière, plus tard sur le Jarnossin. Traversé la plaine avant de remonter vers le Colombier puis de longer le mur du château de Vougy. Temps frais et ensoleillé. Abondance de perce-neige. Pour les anciens écoliers que nous sommes, d'un temps où l'histoire ressemblait à une succession de dates, la distance parcourue rappelle la bataille de Marignan ! 15, 15 km

F L R

 

 

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 31 JANVIER 2020

31-01 : Pouilly-les-Nonains

 

sur l'origine de ce nom, Wikipedia nous apprend que le toponyme « Pouilly » fait référence à « l'une des tribus rustiques de Rome antique, Pollia, à laquelle les enfants de légionnaires nés dans les provinces de l'Empire appartenaient par le droit du sol ». Mais sur l'origine de « Nonains » voilà l'omnisciente encyclopédie prise en défaut ! Tout comme les dictionnaires, d'ailleurs, qui ne s'aventurent pas au-delà des « nones » du calendrier romain ! Mais qu'importe ! Si nous étions à Pouilly-les-Nonains, en ce dernier jour de janvier, c'est pour marcher dans la plaine, non pour nous livrer à des spéculations étymologiques. Et nous avons bien marché, sur des petites routes tranquilles ou des chemins humides, longé les eaux claires et rapides du Renaison, aperçu le château de Boisy et remarqué les tables de pique-nique mises à la disposition des passants par le bienveillant châtelain. Retour au centre de la petite ville par la rue des Monts de la Madeleine où les boîtes aux lettres sont beaucoup plus convenues et tristes que celles que nous avions rencontrées au départ.

Nous étions 12 et nous avons parcouru 12, 5 km, sans pluie, dans une douceur printanière.

 

F L R


SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 24 JANVIER 2020

24-01 : Vauban

avant de s'appeler Vauban, Vauban c'était Saint-Sernin, et avant Saint-Sernin, qui sait ? En cherchant bien, les curieuses ont découvert la tombe d'Antoine Le Prestre de Vauban, dit « le Chouan », neveu de l'illustre maréchal et gendre du baron, à moins que ce ne fût un comte (la fiche trouvée dans l'église ne semble pas très attentive à la hiérarchie aristocratique), de Saint-Sernin. Vauban donc, fut le point de départ d'un nouveau circuit ( n°18), sous un ciel clément (gris et bleu) dans une douceur étrange : c'est janvier, mais il y a des pâquerettes et les anoraks sont vite superflus. Pourtant la surface de l'étang de Beauvernay est encore gelée, et il reste dans les chemins ombreux quelques flaques craquant sous les pas.Tantôt en file indienne sur des sentiers encaissés et boueux, tantôt en troupeau sur les petites routes, nous avons parcouru 14, 5 km. Avec le déclin du soleil est revenue la fraîcheur, et nous sommes revenus aussi, contents d'avoir retrouvé notre chef et de déguster ses fameux bonbons. Nous étions quinze.

F L R

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 17 JANVIER 2020

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

17-01 : Tancon

le circuit n°8 du Pays Charolais Brionnais commence en principe à Tancon et il a été nommé, peut-être faute d'imagination, « À la rencontre de la nature ». Mais nous l'avons emprunté à partir de Saint Denis de Cabanne et ce que nous avons rencontré, grâce à une lecture attentive de la fiche de marche, ce sont, outre les eaux brunes du Sornin et du Botoret, quelques pervenches, et des prairies humides, oui, ce que nous avons rencontré, ce sont en particulier des œuvres humaines ; bien sûr les hommes font partie de la nature, mais nous nous attendions plutôt à observer des lièvres ou des buses variables ou la manifestation des taupes, or ce que nous avons découvert était tout à fait inattendu : la croix du « Jeanne d'Arc » dans la nouvelle église de Tancon, une croix qui aurait fait plusieurs fois le tour du monde dans la chapelle du bateau-école à voiles de la France : le Jeanne d'Arc. Il paraît que l’aumônier du bateau emporta la croix (on la lui aurait donnée) et en fit don au curé d'Auroux, lequel devint curé de Tancon et y transporta la fameuse croix maintenant fixée sur le tabernacle. Nous avons découvert aussi d'étranges statues de saints : dans l'église de Saint-Martin-de-Lixy, Martin bien sûr, et une surprenante Agathe au sein nu et sanglant et, à Tancon, une mystérieuse Philomène. Météo-France avait annoncé des averses éparses et les averses furent éparses, les gouttes légères. Nous étions six et avons parcouru 13, 8 km. Le chef de meute étant absent, nous avons dû nous contenter d'une image de ses caramels.

F L R

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 10 JANVIER 2020

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

10-01 : Saint Denis de Cabannes : 13 marcheurs, 11 km

située à la confluence du Sornin et du Botoret, cette petite commune, connue pour ses pierres dorées, est aussi « la capitale européenne de la bétonnière ». Le cir­cuit S18 s'élève progressivement au-dessus de la vallée et parcourt les collines autrefois boisées. Il reste quelques forêts, de chênes et de hêtres où nous mar­chons dans les feuilles mortes. Au loin nous apercevons Mars, et plus tard Saint Denis. Il y a bien quelques trouées bleues dans le ciel gris mais la bruine est tê­tue. Une fois contournée l'école et les cris aigus de la récréation, nous retrouvons les voitures. C'est le moment rituel où le chef nous propose de sucer ses...cara­mels !

 

F L R

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

SECTION MARCHE DU SPORTING CLUB - MARCHE DU 3 JANVIER 2020

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir

  

 03-01 : Chauffailles

 

C'est près de l'ancienne maison-forte des d'Amanzé, seigneurs de Chauffailles remplacée par un corps de logis aux allures classiques, que nous avons laissé nos voitures modernes. Puis il fallut monter longuement jusqu'à « l'Hermitage » et de là au Mont des Lards à travers la forêt. C'est un paysage de bois et de prés avec des vues étendues. Feuilles mortes et odeur de résineux. Au retour nous sommes dans la vallée du Botoret, et apercevons un viaduc. Non, ce n'est pas le viaduc de Mussy-sous-Dun, celui-ci est bien plus court, c'est le viaduc de Villon ! Nous longeons l'étang du château et nous voici à notre point de départ. Ciel gris, vent frais, bruine légère et passagère. Nous avons rencontré un cheval blanc, un troupeau de limousines, une oie de Guinée et un jars belliqueux, un gentil cochon très familier. Nous étions 13, avons parcouru 11, 5 km. Halte à Charlieu au retour, et notre bonne humeur remplit le petit café.

F L R

Fleury-la-montagne
Cliquer sur la photo pour l'agrandir